CINEFILONS
 Portail  •  Forums  •  S'enregistrer  •  Membres  •  Groupes  •  Rechercher  •  FAQ  •  Connexion 
 Dead Man, Jim Jarmush (1995) Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Fa



Age: 47
Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 2942
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 16 Avr 2009 à 20:05    Sujet du message:  Dead Man, Jim Jarmush (1995) Répondre en citantRevenir en haut

Attention Spoilers

Dead Man, film américain de Jim Jarmush (1995) est un western en apparence. Mais un western d'un nouveau genre. On n'y retrouve pas les règles classiques définies par John Ford, ni celles du Western Italien, ni même celles des westerns néo-réalistes des années 70/80 tel que « Jeremiah Johnson » (bien que c'est peut-être de ceux-là qu'il est le plus proche). A cela une raison : si ce film est un western sur le papier, pour son réalisateur ce genre n'est qu'un prétexte à une réflexion sur la vie, la mort, et la société.

Image

Tout commence en effet par la présentation d'un Johnny Depp civilisé (costume, lunettes, chapeau) qui voyage dans un train où les passagers, au fur et à mesure de la progression du train, lentement, semblent devenir de plus en plus sauvages au yeux de ce jeune comptable de l'Est allant chercher une place dans l'Ouest. Un voyage qui l'emporte vers un monde sauvage donc, en témoignent également le paysage qu'il voit depuis sa fenêtre.
Mais dans ce film, tous les éléments ont plusieurs niveaux de lecture et il convient de ne pas se fier aux apparences.

Ceux qui lui semblent sauvages dans le train, ces hommes des bois, trappeurs et autres tueurs de bisons, vont bientôt être le symbole de la civilisation. Depp les retrouve dans la ville de Machine (dont le nom est déjà un indice, qui dit « machine » dit civilisation). Ce qui lui semblait être un monde sauvage est en vérité une ville et son usine ; donc la civilisation. Mais quelle image de la civilisation ? Mort, saleté, puanteur, vice... Une ville où il doit finalement se battre pour sauver sa vie et tuer une homme (Gabriel Byrne) qui n'est autre que le fils de l'homme le plus puissant de la cité et joué par un fabuleux Robert Mitchum. Le chauffeur du train l'avait pourtant prévenu en lui demandant pourquoi il voyageait jusqu'en Enfer...

Ainsi Machine, avec sa débauche, sa violence et son usine sidérurgique, c'est l'Enfer ! Son maître est donc Dickinson (Mitchum) sur le bureau duquel trône un crane ; et sur les murs : des trophées de chasses, dont un grand ours. A l'évidence Mitchum était un de ces hommes qui, dans le train, répugnaient Depp. Un « sauvage » devenu « civilisé »...

Image

Commence la réflexion de Jarmusch sur la civilisation. On le voit déjà au travers des propos du conducteur du train et de la description de la ville : la civilisation, au sens opposé à la Barbarie, à la Sauvagerie, au monde primitif ; cette civilisation n'est pas là. La ville, son usine, son organisation, ses lois... ne sont pas la civilisation pour Jarmusch.
Mais ou est-elle alors ?

C'est le but de la quête de Depp. Seulement voilà ; je l'ai dis, tout dans ce film doit se lire à plusieurs niveaux. Et le personnage de Depp n'échappe pas à la rêgle.

Qui est-il ? Un citadin plongé dans la sauvagerie ? Un fugitif traqué ? Ou le « Dead Man » du titre ?
L'Enfer évoqué par le conducteur est encore un indice. Depp d'ailleurs a reçu une balle près du coeur avant de tuer Byrne. Une blessure toujours présente tout au long du film. Il est recueilli et soigné par un indien qui est un personnage particulier. Capturé enfant par des soldats anglais, il est élevé et éduqué en Angleterre. C'est un indien civilisé qui a choisi de revenir au monde « sauvage » ; c'est un passionné du poète William Blacke. William Blacke c'est précisément le nom du personnage de Depp... Pour cet indien, pas de doute William Blacke, le poète, est mort ; donc... Pour lui Depp est mort, il lui dit d'ailleurs, ce que conteste Depp. Qu'importe : « Tu étais poète et peintre ! Maintenant tu tues les hommes blancs » conclu l'indien. Pour Jarmusch, la vie et la mort ne feraient-il qu'un ? La mort ne serait-elle qu'un prolongement de la vie ? Une autre étape ? Un autre niveau de conscience ? Le film se regarde alors différemment... Et si la quête de William Blacke n'était qu'un cheminement vers un autre état de conscience ?

Image

Depp, l'homme mort qui erre en enfer, doit donc accomplir une route initiatique accompagnée d'un indien civilisé ( sont-ils morts eux aussi ?) et traqué par des chasseurs de primes particulièrement barbares (Lance Henricksen est même cannibale). Que va-t-il découvrir ? Lentement il s'enfonce dans un monde de plus en plus « sauvage » au sens « naturel », une nature avec laquelle il va de plus en plus communiquer ; revêtant une épaisse veste de fourrure qui lui donne l'allure d'un ours (ce qui l'oppose spirituellement à Mitchum) ; l'indien lui enlève ses lunettes afin « de mieux voir »... Et à chaque rencontre avec des blancs, « civilisés » donc, le résultat est toujours le même : tueries ! Il sème la mort autour de lui. Involontairement d'abord, puis avec assurance enfin. Il est d'ailleurs amusant de constater que les deux hommes qu'il tue pour la première fois volontairement sont deux marshals (quoi de plus représentatif d'une société dite civilisée que ses représentants de l'ordre ?) nommés : Lee et Marvin (petit clin doeil du réalisateur qui en profite ainsi pour assassiner le western classique). Et ce n'est pas un hasard non plus si le cannibale et violent Henricksen voit dans le cadavre d'un des ces marshals , une icône... Les tueurs les plus sauvages déifient l'ordre et la loi sans lesquels finalement ils ne sont rien. Jarmusch voit-il en la société la créatrice de nos violences ? Ou dénonce t-il la mystification de notre civilisation, voir des origines de l'Amérique ?

Image

Mais est-ce qu'un monde en communion avec la nature est mieux ? Depp semble le penser lorsqu'il découvre que son sang et celui d'un chevreuil sont les mêmes... Il a suivi la voie montré par l'indien, mais a-t-il raison ? Un indice est donné avec le nom de l'indien : «Celui-qui-parle-sans-rien-dire » ; nom auquel l'indien lui même préfère celui de « Personne » ! Ainsi le guide de William Blacke, le Dead Man, n'est rien, semble-t-il. Mais la aussi il ne faut pas se fier aux apparences. Ce guide est bien celui qui va mener Depp au bout de sa quête. Une quête qui abouti dans un village indien qui ressemble étrangement à la ville de « Machine » qu'il a fuit... Il n'a fait que passer d'une société à une autre ! Meilleure ? Le fait que l'indien et le chasseur de prime, représentants des deux mondes, s'entretuent à la fin, semble dire que non... La vérité, Depp la trouve « derrière le grand miroir », la mer sur laquelle Depp mourant, vogue finalement seul. La vérité est ailleurs, la liberté finalement recherchée par Depp aussi... Et pour que l'homme mort passe d'Enfer à Paradis, il lui faut renoncer à toutes formes de société, faire tomber les masques imposés et s'accepter tel qu'il est.


ANALYSE BASTIEN


Allez hop, je tente quelque chose à la fois lié et éloigné de la vision de Fa

Citation :
DEAD MAN :DEMYSTIFICATION DU WESTERN
(VERS UNE POSSIBLE RENAISSANCE ?)


Quand Jarmusch réflechit sur l’état du western américain…

D’abord, le cinéaste fixe les bases du western classique –

Image

Les costumes d’époque


Image

Et le décor


- et ensuite on le démystifie -

Image


Image

Une usine métallurgique, peu commune dans l’Ouest sauvage


Image


Image


Image

Un homme déguisé en femme…


- Robert Mitchum, icône de l’age d’or hollywoodien, en fin de parcours -

Image


- l’Indien n’est plus un sauvage (il connaît William Blake), ou un sage (il couche avec une femme sans y être lié par le mariage) : il est entre les deux -

Image


- mort de Lee & Marvin -

Image


- le duel final n’a plus aucune valeur : vu de loin, aucun gagnant -

Image


- exit les plaines de l’Ouest pour l’Océan… D’autres horizons et, peut-être, une réincarnation du western sous une autre forme.

Image
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 16 Avr 2009 à 20:09    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Un mot, un seul : respect http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 16 Avr 2009 à 23:03    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Très belle proposition de lecture, Bastien http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 16 Avr 2009 à 23:14    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Très belle proposition de lecture, Bastien http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


Même si j'aurais adoré l'écrire, ce n'est pas de moi mais bien de Fa Mr. Green

Mais c'est vrai que je prépare quelques trucs sur Jarmusch pour le vote... Un peu grillé ici (content de voir que certaines de mes idées étaient bonnes !) et surement grillé par Mike sur Ghost Dog, mais je tâcherai d'apporter du sang neuf aux textes déjà fait le jour du vote...

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
Fa



Age: 47
Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 2942
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 17 Avr 2009 à 7:25    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Bastien a écrit :
content de voir que certaines de mes idées étaient bonnes !
Bonnes... C'est ma lecture, je peux me planter http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 17 Avr 2009 à 9:56    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Fa a écrit :
Bastien a écrit :
content de voir que certaines de mes idées étaient bonnes !
Bonnes... C'est ma lecture, je peux me planter http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


On se planterait à deux alors http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
acte



Age: 29
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 11898
Localisation: Mulhouse
Loisirs: Cinéma du monde

MessagePosté le: 17 Avr 2009 à 14:36    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Bastien a écrit :
Fa a écrit :
Bastien a écrit :
content de voir que certaines de mes idées étaient bonnes !
Bonnes... C'est ma lecture, je peux me planter http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


On se planterait à deux alors http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


On se planterait à trois http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif Mr. Green Moi aussi je trouve cette piste très intéressante. Bel avis en tout cas Fa ^^

_________________
http://lesmotsdumonde.kazeo.com
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 18 Avr 2009 à 1:04    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Très belle proposition de lecture, Fa Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 14:05    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Chris, si je fais une analyse différente de Fa, tu sais la poster à la suite de la sienne en tant qu'administrateur ? Embarassé

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 15:19    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Of course !
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 15:30    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Cool Mr. Green je fais les captures d'écran et je reviens Mr. Green

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 17:13    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Allez hop, je tente quelque chose à la fois lié et éloigné de la vision de Fa

Citation :
DEAD MAN :DEMYSTIFICATION DU WESTERN
(VERS UNE POSSIBLE RENAISSANCE ?)


Quand Jarmusch réflechit sur l’état du western américain…

D’abord, le cinéaste fixe les bases du western classique –

Image

Les costumes d’époque


Image

Et le décor


- et ensuite on le démystifie -

Image


Image

Une usine métallurgique, peu commune dans l’Ouest sauvage


Image


Image


Image

Un homme déguisé en femme…


- Robert Mitchum, icône de l’age d’or hollywoodien, en fin de parcours -

Image


- l’Indien n’est plus un sauvage (il connaît William Blake), ou un sage (il couche avec une femme sans y être lié par le mariage) : il est entre les deux -

Image


- mort de Lee & Marvin -

Image


- le duel final n’a plus aucune valeur : vu de loin, aucun gagnant -

Image


- exit les plaines de l’Ouest pour l’Océan… D’autres horizons et, peut-être, une réincarnation du western sous une autre forme.

Image

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 17:31    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Je laisse l'analyse ici mais elle se trouve au-dessus également
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 17:33    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Merci Chris http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

Elle te convient celle-là ? Mr. Green

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 17:34    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Excellente proposition, Bastien. Je ne vois rien à y redire.
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 17:35    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Excellente proposition, Bastien. Je ne vois rien à y redire.


Rah zut, pas de débat Mr. Green

Faut dire que j'ai fait très simple ici http://www.citysmiley.com/habitants/rancon/gfx/8.gif

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
Elpapy



Age: 106
Inscrit le: 12 Avr 2008
Messages: 3767

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 18:04    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Citation :
Rah zut, pas de débat


Attend, je vais trouver un truc. http://i28.tinypic.com/2enmfr6.gif





Ha, heu, arrêtez de dire ''je me plante'' après avoir mis un texte personnel ou des idées sur un film Mr. Green
Ça ne pourra jamais être parole d'évangile de toute façon, à moins d'interroger Jarmush lui-même.
Mais même, je trouve ce que vous dites bien plus intéressant car du coup ça influence ma lecture de ce film, donc http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif
Voir le profil de l'utilisateurMSN Messenger
Bastien



Age: 28
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 9936
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 18:15    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Elpapy a écrit :
Citation :
Rah zut, pas de débat


Attend, je vais trouver un truc. http://i28.tinypic.com/2enmfr6.gif





Ha, heu, arrêtez de dire ''je me plante'' après avoir mis un texte personnel ou des idées sur un film Mr. Green
Ça ne pourra jamais être parole d'évangile de toute façon, à moins d'interroger Jarmush lui-même.
Mais même, je trouve ce que vous dites bien plus intéressant car du coup ça influence ma lecture de ce film, donc http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif


Si ça te fait glisser vers un 5, no prob Mr. Green

_________________
http://cinemadebastien.blogspot.com/
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
chrislynch
Administrateur


Age: 49
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49315

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 18:27    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

J'ai aussi adoré ça :

Citation :
mort de Lee & Marvin


Est-ce une référence Jarmuschienne à "L'homme qui tua Liberty Valance" et toute la symbolique autour du personnage de Lee Marvin ?

http://i44.tinypic.com/2ikr6n9.gif http://i44.tinypic.com/2ikr6n9.gif http://i44.tinypic.com/2ikr6n9.gif http://i44.tinypic.com/2ikr6n9.gif http://i44.tinypic.com/2ikr6n9.gif
Voir le profil de l'utilisateur
Elpapy



Age: 106
Inscrit le: 12 Avr 2008
Messages: 3767

MessagePosté le: 01 Mai 2009 à 18:36    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Mr. Green

Faudrait demander à Jarmush

Mais...quelle est la symbolique que tu remarques autour de Liberty Valance? La fin de l'ouest sauvage et la construction d'une ère nouvelle, anoblie par des légendes contruistes autour de faits d'arme (douteux)?

si c'est ça faut plutôt voir Lee et Marvin comme le contraire de Lee Marvin dans son personnage de Liberty Valance, non?
Voir le profil de l'utilisateurMSN Messenger
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers :   


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum