CINEFILONS
 Portail  •  Forums  •  S'enregistrer  •  Membres  •  Groupes  •  Rechercher  •  FAQ  •  Connexion 
 Vertigo (Alfred Hitchcock) 1958 Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 05 Jan 2011 à 15:22    Sujet du message:  Vertigo (Alfred Hitchcock) 1958 Répondre en citantRevenir en haut

Citation :
Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l'extérieur comme un destin. (Carl Gustav Jung)


La sensation du vide, symbole métaphorique du vide intérieur de Scottie, celui-là même qui va générer l’acrophobie :

ImageImage

Si nous relions ce symbole métaphorique du vide au générique du début, nous pourrions associer le regard de femme à la sensation de Vertige. N’est-ce pas cela qu’Hitchcock suggère ?

ImageImage
Image

Femme, vertige, vide…

Quelle est donc la situation sentimentale de Scottie ? Ce n’est pas sa relation avec Midge qui ressort plutôt de l’amitié. Ils ont rompu il y a longtemps :

Image

Même un stimulus suggestif ne parviendra pas à les faire changer d’avis. Sexuellement, ils restent de marbre :

Image

Scottie n’a pas trouvé son idéal féminin. Il reste disponible et sans envie :

ImageImage

Dès que Scottie aperçoit Madeleine au restaurant, on le sent troublé :

ImageImage

La filature de Scottie sera l’occasion pour lui de tomber complètement amoureux de Madeleine. Hitchcock va mettre 25 minutes entre la rencontre du restaurant et la première rencontre réelle avec Madeleine, comme pour installer lentement, tout en suggestion dans la cristallisation du coup de foudre amoureux :

ImageImage

Lentement mais sûrement, Scottie est en train d’idéaliser Madeleine. Le réel se mélange à l’irréel :

Image

Le vide intérieur de Scottie est train de générer une passion amoureuse, une névrose selon Jung :

Image

L'amour passion était qualifié comme névrotique de la part de Jung en raison de sa définition de la névrose. La névrose est pour lui un déséquilibre entre l'intellect et les sentiments. En ce sens, quand une des deux composantes de la psyché prend la suprématie sur l'autre de manière durable et entre en conflit avec l'autre partie, il y a névrose, dissociation de la psyché. L'amour passion serait donc un amour névrotique dû à un excès de passion « sensible » et l'amour fusion un amour névrotique dû à un excès d'intellect.

On rêve souvent de la passion, de peur de s'ennuyer peut-être, comme d'un rêve archétypal, comme pour rejoindre le mythe.

Image

Confirmation d’Hitchcock dans son entretien avec Truffaut : « Il y a la volonté qui anime cet homme de créer une image sexuelle impossible ; pour dire les choses simplement, cet homme veut coucher avec une morte, c'est de la nécrophilie. »

Et c’est bien une morte en devenir, une suicidée dont Scottie est follement amoureux :

ImageImage

Il ne la connaît absolument pas. Juste tous les fantasmes qu’il s’est créé petit à petit jusqu’ici et qui l'ont rendu fou d'elle. L'illusion de l'amour :

Image

Pour conclure en concets jungiens, l’anima de Scottie est devenue une ombre, elle-même symbolisée par le Vertige. « Vertigo » ou l’anima-ombre parce que Scottie a nié son vide intérieur. Nous en revenons à lucidité Hitchcockienne du début de l’analyse et la métaphore du vide symbolisée par le Vertige :

ImageImage

La réalité, il ne peut plus la voir en peinture, d’autant plus quand cette réalité mais le doigt sur son ombre :

ImageImage

L’inconscient lui, ne cesse de travailler, n’acceptant jamais de se résoudre à la mort. Il va relancer Scottie sur la voie de la lucidité. Et cette fois-ci, Scottie est conscient de son rêve :

Image
Image
Image

Ce merveilleux inconscient qui recherche en permanence la vérité intérieure. Scottie est maintenant conscient de sa propre chute, de son ombre :

Image

La suite bien sûr, l'inconscient ayant joué son rôle, va transformer le faux en vrai :

ImageImage

Jusqu’à la guérison :

Image



Dernière édition par chrislynch le 22 Juin 2013 à 17:41; édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Kiké



Age: 28
Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 3135
Localisation: Bruxelles
Loisirs: cinéma,littérature, théâtre, musique, guindaille

MessagePosté le: 05 Jan 2011 à 19:14    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif


Enorme merci d'avoir fait l'effort de le revoir et de le ré-analyser. http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

Je suis d'accord avec tout en général, je laisse reposer et je viendrai sans doute compléter avec quelques idées.

Et donc tu interprètes ça comment dans la filmo Hitchcockienne ? Plus Jungien que prévu peut être ? Ou juste une exception dans une filmo Freudienne ?

_________________
Il n'y a pas de joie à être heureux tout seul (Pie Tchibanda)
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 05 Jan 2011 à 19:29    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Kiké a écrit :
http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif


Enorme merci d'avoir fait l'effort de le revoir et de le ré-analyser. http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

Je suis d'accord avec tout en général, je laisse reposer et je viendrai sans doute compléter avec quelques idées.

Et donc tu interprètes ça comment dans la filmo Hitchcockienne ? Plus Jungien que prévu peut être ? Ou juste une exception dans une filmo Freudienne ?


Je l'interprète comme un dévoilement du refoulement freudien avec de belles envolées jungiennes Mr. Green Mais par ailleurs, la mise en scène et la structure de narration sont remarquables. C'est un chef-d'oeuvre du septième art. http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif
Voir le profil de l'utilisateur
Kiké



Age: 28
Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 3135
Localisation: Bruxelles
Loisirs: cinéma,littérature, théâtre, musique, guindaille

MessagePosté le: 05 Jan 2011 à 19:43    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Kiké a écrit :
http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif


Enorme merci d'avoir fait l'effort de le revoir et de le ré-analyser. http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

Je suis d'accord avec tout en général, je laisse reposer et je viendrai sans doute compléter avec quelques idées.

Et donc tu interprètes ça comment dans la filmo Hitchcockienne ? Plus Jungien que prévu peut être ? Ou juste une exception dans une filmo Freudienne ?


Je l'interprète comme un dévoilement du refoulement freudien avec de belles envolées jungiennes Mr. Green Mais par ailleurs, la mise en scène et la structure de narration sont remarquables. C'est un chef-d'oeuvre du septième art. http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif


C'est pas moi qui vais dire le contraire Mr. Green http://www.echecsetmaths.com/atelier/gifs/smiley/giggle.gif

_________________
Il n'y a pas de joie à être heureux tout seul (Pie Tchibanda)
Voir le profil de l'utilisateur
Zozef



Age: 59
Inscrit le: 07 Oct 2010
Messages: 5934
Localisation: Toulouse
Loisirs: Cinéma - Musique

MessagePosté le: 02 Avr 2011 à 16:32    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Excellent Chris
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 02 Avr 2011 à 19:21    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Merci Zozef Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers :   


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum