CINEFILONS
 Portail  •  Forums  •  S'enregistrer  •  Membres  •  Groupes  •  Rechercher  •  FAQ  •  Connexion 
 Valhalla Rising (Nicolas Winding Refn) 2009 Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ferragus



Age: 27
Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 261

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:03    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Norma a écrit :
Titine a écrit :
Ferragus a écrit :
Eh bien… j’ai vu ce film il n’y a pas longtemps. Il faut que je le laisse macérer dans mon esprit je pense. Mais j’ai le sentiment que tu dis vrai Chris et qu’en même temps, je ne suis pas d’accord. En te lisant, je retrouve parfaitement ce que j’ai vu et assimilé sauf sur un aspect quand même assez important. En voyant One-Eye… j’ai tout de suite pensé à Vidar, le Dieu de la vengeance et du silence dans la mythologie nordique. Vidar est un des rares survivants du Ragnarök, la christianisation peut être un signe eschatologique pour les fidèles polythéistes nordique.

C’est un fils d’Odin et d’ailleurs, il est aussi un Ase de la forêt (élément important du film, il me semble). J’ai pris l’enfant comme le psychopompe de One-Eye, le guidant jusqu’en Enfer. On peut considérer aussi le bateau comme psychopompe mais je pense que l’enfant joue ce rôle à la perfection ! Il possède mille et un autres aspect après, je vous l’accorde !

Après, il est vrai qu’il y a des faits qui prêtre à considérer One-Eye comme une personnification de Odin/Wotan, Odin était aussi nommé Blindi (je vous laisse deviné ce que cela veut dire ;)). Ou encore, lors de ce passage vers « l’autre monde » (le voyage en mer), on voit clairement les demandes desdits chrétiens priant pour le vent… Et Wotan fait souffler son vent vers la gauche (l’ouest), vers l’inconscient. Si on pousse un peu plus l’analyse, il ne faut pas oublier que ce soit des chrétiens fraichement converti, ils possèdent des racines inconscientes encore très vives vis-à-vis de leur anciens Dieux nordiques !

Merde ! j'connais la scatologie mais j'connais pas l'eschatologie... Mr. Green
Du coup j'ai un problème métaphysique : je ressors mon vieux Larousse ou je cherche dans Wikipédia ?
La psychopompe j'connais pas non plus et tous les dieux nordiques encore moins.. Mais j'comprends pourquoi valalamachin m'est passé au-dessus de la tête Mr. Green Mr. Green
T'es trop fort Ferragus http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


Euh, Valhalla, j'ai adoré mais là, je me demande si c'était légitime parce que Vidar, ça m'est passé au-dessus de la tête aussi. Je suis même larguée, là, complètement à côté de mes psychopompes !


Désolé alors. C'est que mon analyse était un peu trop éloigné du sujet alors. Je pensais plus voir un aspect de Vidar, l'Ase du silence et de la vengeance dans One-Eye qu'un Odin/Wotan. Et pour l'histoire du psychopompe,je la trouve plus légitime car... l'enfant les guide bien en Enfer (Croisé n°3 le dit bien dans le bateau!), et c'est là le rôle du psychopompe, du guide des âmes de les mener en Enfer ou au Paradis.

Mais il semble que je sois allé trop loin.
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:08    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Titine, ne te fais pas plus bête que tu n'est. Quand je lis tes notes de films, je les trouve plus qu'intéressantes. Ici, il s'agit juste de problème de vocabulaire.

En mythologie, un dieu psychopompe (en grec ancien ψυχοπομπóς / psykhopompós, signifiant littéralement « guide des âmes ») est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort.

Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits, des déités, des démons ou des anges qui ont la tâche d'escorter les âmes récemment décédées vers l'autre monde, comme le Paradis ou l'Enfer. Ils sont souvent associés avec des animaux tels que les chevaux, les phoques, les corbeaux, les chiens, les chouettes, les moineaux ou encore les dauphins. Chez certains peuples sibériens, un cheval sacrifié par le chaman sert également de psychopompe.

Dans certaines cultures, la tâche de psychopompe est aussi l'une des fonctions des chamans.
Voir le profil de l'utilisateur
Norma



Age: 119
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 3878

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:13    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Dites, les psy, faut pas vous formaliser de nos t'ites attaques qui sont plus des défenses en fait devant un certain sentiment de larguage dû à votre vocabulaire. Mais si je ne me trompe pas trop sur Titine, je suppose qu'elle est comme moi, larguée mais ravie d'apprendre quelque chose de vos échanges ! Pour ma part, je vous dis "je suis là" mais "ne m'en voulez pas de ne pas particpier en direct" Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
Fa



Age: 51
Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 2942
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:18    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Odin ou Vidar ? La thèse soulevée par Ferragus est convaincante quand on sait que Vidar était comme il le dit, dieu du Silence (le héros du film est un guerrier silencieux), de la vengeance et de la forêt... Trois éléments qui collent bien au film. Mais nous sommes dans un film. Soit une narration basée sur l'image. Or ce guerrier silencieux est borgne ; et c'est ainsi que les représentations nous montrent Odin. Vidar à ma connaissance n'est jamais représenté ainsi... Dans un film, pour moi, si l'image ne prime pas pour interpréter les symboles, c'est une erreur...

Image Odin

Image One-Eye
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:24    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Fa a écrit :
Odin ou Vidar ? La thèse soulevée par Ferragus est convaincante quand on sait que Vidar était comme il le dit, dieu du Silence (le héros du film est un guerrier silencieux), de la vengeance et de la forêt... Trois éléments qui collent bien au film. Mais nous sommes dans un film. Soit une narration basée sur l'image. Or ce guerrier silencieux est borgne ; et c'est ainsi que les représentations nous montrent Odin. Vidar à ma connaissance n'est jamais représenté ainsi... Dans un film, pour moi, si l'image ne prime pas pour interpréter les symboles, c'est une erreur...

Image Odin

Image One-Eye


C'est bien pour ça que j'ai préféré au final esprit de l'enfer. Peut-être que Refn s'est senti libre dans sa symbolique de One-eye et qu'il ne véhicule rien d'autre qu'un barbare nordique en opposition aux chrétiens. Même si je trouve ta remarque très intéressante d'un point de vue dénotation (elle a le mérite de la précision), je n'y vois pas une erreur mais plutôt chez nous, une exagération d'interprétation.
Voir le profil de l'utilisateur
Ferragus



Age: 27
Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 261

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:32    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Norma a écrit :
Dites, les psy, faut pas vous formaliser de nos t'ites attaques qui sont plus des défenses en fait devant un certain sentiment de larguage dû à votre vocabulaire. Mais si je ne me trompe pas trop sur Titine, je suppose qu'elle est comme moi, larguée mais ravie d'apprendre quelque chose de vos échanges ! Pour ma part, je vous dis "je suis là" mais "ne m'en voulez pas de ne pas particpier en direct" Mr. Green


Je n'aime pas du tout "imposer" ce que j'ai à dire. Et en matière d'analyse, je sais que j'ai tendance à faire des liens un peu partout, à suivre mon intuition plutôt qu'à penser la chose concrètement.

Alors sous de nombreux aspects, j'ai plutôt tendance à me fier aux commentaires des autres pour savoir si je suis dans le vrai ! Mais si on apprend des choses de ce que je peux partager, je ne peux qu'en être honoré ! Embarassé
Voir le profil de l'utilisateur
Ferragus



Age: 27
Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 261

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:38    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Fa a écrit :
Odin ou Vidar ? La thèse soulevée par Ferragus est convaincante quand on sait que Vidar était comme il le dit, dieu du Silence (le héros du film est un guerrier silencieux), de la vengeance et de la forêt... Trois éléments qui collent bien au film. Mais nous sommes dans un film. Soit une narration basée sur l'image. Or ce guerrier silencieux est borgne ; et c'est ainsi que les représentations nous montrent Odin. Vidar à ma connaissance n'est jamais représenté ainsi... Dans un film, pour moi, si l'image ne prime pas pour interpréter les symboles, c'est une erreur...

Image Odin

Image One-Eye


C'est bien pour ça que j'ai préféré au final esprit de l'enfer. Peut-être que Refn s'est senti libre dans sa symbolique de One-eye et qu'il ne véhicule rien d'autre qu'un barbare nordique en opposition aux chrétiens. Même si je trouve ta remarque très intéressante d'un point de vue dénotation (elle a le mérite de la précision), je n'y vois pas une erreur mais plutôt chez nous, une exagération d'interprétation.


Je suis bien d'accord, oui. Mais l'image n'est qu'un vecteur du symbole, une chose fixe. Si on veut traiter du symbole dans un film, il faut absolument élargir le cercle et ne pas s'en détourner par contre !
Mais pour moi, un film n'est pas qu'un ensemble d'image, il est aussi question de gestes, de pensée, de paroles... et dans cette idée, One-Eye correspondait à ma conception de Vidar.
Après, l'image prime. Mais c'est pour cela que je rejoins plus aisément Chris et son idée.
Voir le profil de l'utilisateur
Kiké



Age: 28
Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 3135
Localisation: Bruxelles
Loisirs: cinéma,littérature, théâtre, musique, guindaille

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:52    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Titine, ne te fais pas plus bête que tu n'est. Quand je lis tes notes de films, je les trouve plus qu'intéressantes. Ici, il s'agit juste de problème de vocabulaire.

En mythologie, un dieu psychopompe (en grec ancien ψυχοπομπóς / psykhopompós, signifiant littéralement « guide des âmes ») est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort.

Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits, des déités, des démons ou des anges qui ont la tâche d'escorter les âmes récemment décédées vers l'autre monde, comme le Paradis ou l'Enfer. Ils sont souvent associés avec des animaux tels que les chevaux, les phoques, les corbeaux, les chiens, les chouettes, les moineaux ou encore les dauphins. Chez certains peuples sibériens, un cheval sacrifié par le chaman sert également de psychopompe.

Dans certaines cultures, la tâche de psychopompe est aussi l'une des fonctions des chamans.


Et d'ailleurs, dans la mythologie d'aujourd'hui ces dieux se nomment "entrepreneurs de psychopompes funèbres" Mr. Green Mr. Green

Plus sérieusement le débat est intéressant et souligne encore une fois la multiplicité de lecture du film, toujours une qualité http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

_________________
Il n'y a pas de joie à être heureux tout seul (Pie Tchibanda)
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 20:52    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Ferragus a écrit :
chrislynch a écrit :
Fa a écrit :
Odin ou Vidar ? La thèse soulevée par Ferragus est convaincante quand on sait que Vidar était comme il le dit, dieu du Silence (le héros du film est un guerrier silencieux), de la vengeance et de la forêt... Trois éléments qui collent bien au film. Mais nous sommes dans un film. Soit une narration basée sur l'image. Or ce guerrier silencieux est borgne ; et c'est ainsi que les représentations nous montrent Odin. Vidar à ma connaissance n'est jamais représenté ainsi... Dans un film, pour moi, si l'image ne prime pas pour interpréter les symboles, c'est une erreur...

Image Odin

Image One-Eye


C'est bien pour ça que j'ai préféré au final esprit de l'enfer. Peut-être que Refn s'est senti libre dans sa symbolique de One-eye et qu'il ne véhicule rien d'autre qu'un barbare nordique en opposition aux chrétiens. Même si je trouve ta remarque très intéressante d'un point de vue dénotation (elle a le mérite de la précision), je n'y vois pas une erreur mais plutôt chez nous, une exagération d'interprétation.


Je suis bien d'accord, oui. Mais l'image n'est qu'un vecteur du symbole, une chose fixe. Si on veut traiter du symbole dans un film, il faut absolument élargir le cercle et ne pas s'en détourner par contre !
Mais pour moi, un film n'est pas qu'un ensemble d'image, il est aussi question de gestes, de pensée, de paroles... et dans cette idée, One-Eye correspondait à ma conception de Vidar.
Après, l'image prime. Mais c'est pour cela que je rejoins plus aisément Chris et son idée.


Oui et je rajouterai que de toute façon, l'idée dominante de Refn est de confronter le christianisme à une religion plus ancienne qu'elle. Et ici, en l'occurence, Nordique. Quand on dit Wotan/chrétien ou Vidar/chrétien, il faut lire Dieu Nordique/Chrétien. Et c'est toutes les religions que Refn entend faire disparaître dans son film pour trouver une nouvelle voie de sagesse.

Cette série d'images que j'avais posté sur le topic du film en dit long sur la relativité qui peut exister sur l'archaïsme/modernité d'une religion. Ici, il s'agissait d'un viking estimant la nouvelle religion chrétienne terriblement barbare :


Image

Image

Image

Image
Voir le profil de l'utilisateur
Fa



Age: 51
Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 2942
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:04    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît



Age: 32
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 14916
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:07    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Si si vous vous mettez à parler de ce film sans que je n'aie à le faire, ça me va très bien moi. Mr. Green

_________________
http://www.senscritique.com/batman1985
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
Ferragus



Age: 27
Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 261

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:21    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Fa a écrit :
Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...



Mais personne ne tente de cloisonner le personnage de One-Eye ! (en tout cas, pas moi) Et Chris venait de faire la même analogie, il me semble (qu'il fallait plus y voir l'élément divin nordique qu'un Dieu en particulier).
Le film est une somme d'opposition, c'est plus que certain ! :)
Mais la tâche est plutôt de comprendre ses oppositions et de voir quand elle se relie et se délie, s'il y a conjonction ou non.... enfin, la tâche que je me donne, hein.
Cependant, nous avons tous nos méthodes, nos affects et nos points de vues vis-à-vis dudit film (et de tout autre), tous sont bons. Qu’on fasse appel à la pensée, aux sentiments ou même à l’intuition comme je peux le faire, je n’en vois aucun qui soit mauvais.
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:29    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Ferragus a écrit :
Fa a écrit :
Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...



Mais personne ne tente de cloisonner le personnage de One-Eye ! (en tout cas, pas moi) Et Chris venait de faire la même analogie, il me semble (qu'il fallait plus y voir l'élément divin nordique qu'un Dieu en particulier).
Le film est une somme d'opposition, c'est plus que certain ! :)
Mais la tâche est plutôt de comprendre ses oppositions et de voir quand elle se relie et se délie, s'il y a conjonction ou non.... enfin, la tâche que je me donne, hein.
Cependant, nous avons tous nos méthodes, nos affects et nos points de vues vis-à-vis dudit film (et de tout autre), tous sont bons. Qu’on fasse appel à la pensée, aux sentiments ou même à l’intuition comme je peux le faire, je n’en vois aucun qui soit mauvais.


http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

Et quand un film véhicule autant de débats et d'interprétations, c'est en général qu'il est très bon. Je lui prédis un avenir serein ainsi qu'à son cinéaste Mr. Green


(C'est quand que tu le mets dans ton top 10, Ben ?)
Voir le profil de l'utilisateur
Fa



Age: 51
Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 2942
Localisation: Nantes

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:52    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Ferragus a écrit :
Fa a écrit :
Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...



Mais personne ne tente de cloisonner le personnage de One-Eye ! (en tout cas, pas moi) Et Chris venait de faire la même analogie, il me semble (qu'il fallait plus y voir l'élément divin nordique qu'un Dieu en particulier).
Le film est une somme d'opposition, c'est plus que certain ! :)
Mais la tâche est plutôt de comprendre ses oppositions et de voir quand elle se relie et se délie, s'il y a conjonction ou non.... enfin, la tâche que je me donne, hein.
Cependant, nous avons tous nos méthodes, nos affects et nos points de vues vis-à-vis dudit film (et de tout autre), tous sont bons. Qu’on fasse appel à la pensée, aux sentiments ou même à l’intuition comme je peux le faire, je n’en vois aucun qui soit mauvais.


http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

Et quand un film véhicule autant de débats et d'interprétations, c'est en général qu'il est très bon. Je lui prédis un avenir serein ainsi qu'à son cinéaste Mr. Green


(C'est quand que tu le mets dans ton top 10, Ben ?)
Oui d'accord avec Ferragus. et je n'avais pas vu la note de Chriss juste avant la mienne... Par contre Chris quand un film suscite débats et interprétation, c'est effectivement qu'il est très bon... ou très mauvais... Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:57    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Fa a écrit :
chrislynch a écrit :
Ferragus a écrit :
Fa a écrit :
Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...



Mais personne ne tente de cloisonner le personnage de One-Eye ! (en tout cas, pas moi) Et Chris venait de faire la même analogie, il me semble (qu'il fallait plus y voir l'élément divin nordique qu'un Dieu en particulier).
Le film est une somme d'opposition, c'est plus que certain ! :)
Mais la tâche est plutôt de comprendre ses oppositions et de voir quand elle se relie et se délie, s'il y a conjonction ou non.... enfin, la tâche que je me donne, hein.
Cependant, nous avons tous nos méthodes, nos affects et nos points de vues vis-à-vis dudit film (et de tout autre), tous sont bons. Qu’on fasse appel à la pensée, aux sentiments ou même à l’intuition comme je peux le faire, je n’en vois aucun qui soit mauvais.


http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

Et quand un film véhicule autant de débats et d'interprétations, c'est en général qu'il est très bon. Je lui prédis un avenir serein ainsi qu'à son cinéaste Mr. Green


(C'est quand que tu le mets dans ton top 10, Ben ?)
Oui d'accord avec Ferragus. et je n'avais pas vu la note de Chriss juste avant la mienne... Par contre Chris quand un film suscite débats et interprétation, c'est effectivement qu'il est très bon... ou très mauvais... Mr. Green


Si j'observe notre forum, les films qui cartonnent dans les débats ces derniers temps sont : Melancholia, Tree of life et celui-ci. Même si ces films suggèrent de fameuses oppositions de goûts, il reste quand même derrière eux des cinéastes laissant des traces dans les esprits. Donc oui, très bons ou très mauvais, selon les points de vue, mais qui risquent de rester dans les mémoires cinéphiles. Et ça, c'est déjà pas mal. Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît



Age: 32
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 14916
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 21:59    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Ferragus a écrit :
Fa a écrit :
Je pense que, plutot que de cloisonner One-eye à une incarnation (Odin, Vidar, ou je en sais qui), il faut y voir une représentation des divinités scandinaves, en bloc. Le film serait ainsi une ode à l'âme nordique, le réa distillant au passage une critique envers les scandinaves eux mêmes (qui au début du film rejettent, maltraitent, enchainent One-Eye) et finissent par se détourner des vraies valeurs ; celles de l'ancien temps celui ou les hommes, les Dieux et la nature n'étaient qu'un. Le film ne présente d’ailleurs que des oppositions : entre les hommes qui ne cessent de s'entretuer ; entre les hommes et la nature (le brouillard et le navire qui n'avance pas (étonnante opposition avec les Vikings de Richard Fleicher)) ; oppositions religieuses ; élévation vers la Valhalla et une descente en enfer...



Mais personne ne tente de cloisonner le personnage de One-Eye ! (en tout cas, pas moi) Et Chris venait de faire la même analogie, il me semble (qu'il fallait plus y voir l'élément divin nordique qu'un Dieu en particulier).
Le film est une somme d'opposition, c'est plus que certain ! :)
Mais la tâche est plutôt de comprendre ses oppositions et de voir quand elle se relie et se délie, s'il y a conjonction ou non.... enfin, la tâche que je me donne, hein.
Cependant, nous avons tous nos méthodes, nos affects et nos points de vues vis-à-vis dudit film (et de tout autre), tous sont bons. Qu’on fasse appel à la pensée, aux sentiments ou même à l’intuition comme je peux le faire, je n’en vois aucun qui soit mauvais.


http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/0009.gif

Et quand un film véhicule autant de débats et d'interprétations, c'est en général qu'il est très bon. Je lui prédis un avenir serein ainsi qu'à son cinéaste Mr. Green


(C'est quand que tu le mets dans ton top 10, Ben ?)


Pour la fin de l'année je referai toute une mise à jour de mon top. http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

_________________
http://www.senscritique.com/batman1985
Voir le profil de l'utilisateurSite Web: Visiter le lien
Titine



Age: 63
Inscrit le: 06 Oct 2010
Messages: 6876
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 23:24    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Norma a écrit :
Dites, les psy, faut pas vous formaliser de nos t'ites attaques qui sont plus des défenses en fait devant un certain sentiment de larguage dû à votre vocabulaire. Mais si je ne me trompe pas trop sur Titine, je suppose qu'elle est comme moi, larguée mais ravie d'apprendre quelque chose de vos échanges ! Pour ma part, je vous dis "je suis là" mais "ne m'en voulez pas de ne pas particpier en direct" Mr. Green

Oui Norma c'est exactement ça !
http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

_________________
Je suis CHARLIE
Voir le profil de l'utilisateur
Titine



Age: 63
Inscrit le: 06 Oct 2010
Messages: 6876
Localisation: Région parisienne

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 23:37    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

chrislynch a écrit :
Titine, ne te fais pas plus bête que tu n'est. Quand je lis tes notes de films, je les trouve plus qu'intéressantes. Ici, il s'agit juste de problème de vocabulaire.

En mythologie, un dieu psychopompe (en grec ancien ψυχοπομπóς / psykhopompós, signifiant littéralement « guide des âmes ») est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort.

Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits, des déités, des démons ou des anges qui ont la tâche d'escorter les âmes récemment décédées vers l'autre monde, comme le Paradis ou l'Enfer. Ils sont souvent associés avec des animaux tels que les chevaux, les phoques, les corbeaux, les chiens, les chouettes, les moineaux ou encore les dauphins. Chez certains peuples sibériens, un cheval sacrifié par le chaman sert également de psychopompe.

Dans certaines cultures, la tâche de psychopompe est aussi l'une des fonctions des chamans.

Merci Chris ! C'est vrai que j'ai tendance à être complexée dès que je ne comprends plus car, pour des raisons familiales et personnelles, je n'ai pas fait d'études supérieures. Mais je me suis rattrapée car j'ai toujours cotoyé des personnes beaucoup plus cultivées que moi et ai passé ma vie à apprendre à leurs côtés !!! Et je continue toujours c'est pour ça que je prends plaisir à vous lire !!!Et ce que j'apprécie surtout c'est que tu prends toujours le temps de donner des explications http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif

_________________
Je suis CHARLIE
Voir le profil de l'utilisateur
chrislynch
Administrateur


Age: 53
Inscrit le: 31 Déc 2006
Messages: 49342

MessagePosté le: 08 Sep 2011 à 23:53    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Titine a écrit :
chrislynch a écrit :
Titine, ne te fais pas plus bête que tu n'est. Quand je lis tes notes de films, je les trouve plus qu'intéressantes. Ici, il s'agit juste de problème de vocabulaire.

En mythologie, un dieu psychopompe (en grec ancien ψυχοπομπóς / psykhopompós, signifiant littéralement « guide des âmes ») est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort.

Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits, des déités, des démons ou des anges qui ont la tâche d'escorter les âmes récemment décédées vers l'autre monde, comme le Paradis ou l'Enfer. Ils sont souvent associés avec des animaux tels que les chevaux, les phoques, les corbeaux, les chiens, les chouettes, les moineaux ou encore les dauphins. Chez certains peuples sibériens, un cheval sacrifié par le chaman sert également de psychopompe.

Dans certaines cultures, la tâche de psychopompe est aussi l'une des fonctions des chamans.

Merci Chris ! C'est vrai que j'ai tendance à être complexée dès que je ne comprends plus car, pour des raisons familiales et personnelles, je n'ai pas fait d'études supérieures. Mais je me suis rattrapée car j'ai toujours cotoyé des personnes beaucoup plus cultivées que moi et ai passé ma vie à apprendre à leurs côtés !!! Et je continue toujours c'est pour ça que je prends plaisir à vous lire !!!Et ce que j'apprécie surtout c'est que tu prends toujours le temps de donner des explications http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif


L'érudition peut faire perdre de la fraîcheur et de la spontanéité. J'aime bien que les deux se côtoient sur un forum. Ca permet aux uns et aux autres de se remettre en question s'il y a de l'écoute. Jung avait l'habitude de dire un truc proche de : Si vous voulez me lire, il faut désapprendre tout ce que vous avez appris dans les écoles. Il l'a lui même pratiqué à un moment de sa vie, alors même qu'il était une encyclopédie vivante. http://www.aquadesign.be/im/smiley/wink.gif
Voir le profil de l'utilisateur
Ferragus



Age: 27
Inscrit le: 11 Mai 2011
Messages: 261

MessagePosté le: 09 Sep 2011 à 1:30    Sujet du message:   Répondre en citantRevenir en haut

Jung a surtout qu'on apprend rien avec les livres. On doit les lire, en apprendre un maximum dessus pour ensuite... les oublier et les désapprendre ! Quelque chose de ce genre. Si tu as la référence de la lettre, ça m'aiderait Chris ! Roule des yeux

C'est pour cela qu'être "jungien" à l'université est très délicat. On vous dit et ils se disent que la réalité ce situe presque plus dans les ouvrages théorique que dans la réalité. L'empirisme est inexistant chez eux.

Et cet empirisme Titine, c'est ce qui fait que vous êtes bien plus cultivé que moi ! Savoir des mots, c'est un fait, en avoir l'expérience, l'apprentissage, c'en est un autre. Et l'apprentissage est bien plus important que le savoir !

Pour en revenir au film, qu'il soit bon ou mauvais importe peu. Cela montre qu'il nous a profondément marqué quelque chose en nous pour que nous voulions tant le laisser parler et s'exprimer par nos petits mots ! Cela surclasse toutes les valeurs qu'on peut lui donner, à ce filmounet. Mr. Green
Voir le profil de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers :   


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum